Le Colorado provençal à Rustrel
Le Colorado provençal à Rustrel
provence-tourisme
provence-tourisme  

Rustrel

Rustrel est un petit village situé au nord d’Apt. Ses carrières d’ocre ont autrefois fait sa richesse et sont maintenant consacrées au tourisme en ayant pris le nom de « Colorado provençal ». Trois lavoirs alimentés par des sources existent encore. D'autre part, la commune produit des vins AOC Ventoux.

 

 

 A voir, à visiter

 

Le château : construit au centre du village au 16ème siècle, il abrite aujourd’hui la mairie. Il prend la forme traditionnelle d’un quadrilatère et de quatre tours d’angle arrondies.

 

 

 

Moulin à huile : le village a conservé son moulin datant du 18-19ème siècle. Visite possible pour observer tous les éléments liés à la production d’huile d’olive.

 

 

Laboratoire Souterrain à bas bruit : le poste de conduite et de tir des fusées nucléaires du plateau d’Albion a été reconverti en laboratoire souterrain où s’étudient astrophysique, géophysique, sismologie, … Visites possibles lors des journées de la science et du patrimoine.

 

Eglise paroissiale

Notre Dame des Anges : chapelle romane du 12ème siècle

Hauts fourneaux : Rustrel est au centre d’un vaste bassin minier et métallurgique dont la production de fer dura jusqu’au 19ème siècle. Il existe toujours des vestiges de hauts fourneaux qui permirent de construire jusqu’en 1890, des fontes à gueuses et à moulages.

 Activité

De nombreux sentiers autours du village vous proposent de découvrir les richesses  de celui-ci.

 

Sentier du colorado provençal : ces carrières et falaises d’ocre ont été façonnées par l’homme lors de leurs exploitations et par l’érosion. Elles se situent sur des terrains privés gérés par une association. Promenade libre ou visite guidée. Payant

 

 

Promenade de l’eau et découverte du village : vous pourrez découvrir les fontaines, le lavoir de la Marquise, l’église, le château, le musée du moulin à huile, l’oratoire St Roch et l’habitat du village.

 

 

Randonnée: Tour de Gourgues et des cheminées des fées. Départ du parking des Mille Couleurs. Le début du sentier conduit à l’ancienne station de pompage, témoin du passé industriel des ocres. Vous croiserez ensuite les fossiles de machines-outils au milieu d’un paysage façonné par l’homme et l’érosion. Continuer jusqu’à la Grande Cheminée. Après les cheminées des fées, au milieu d’un paysage désertique, emprunter le tour des Gourgues ou sentier du Sahara. Le cirque des Gourgues, en perpétuelle transformation, révèle ses falaises blanches et rouges. C’était le dernier site exploité du Colorado. Le chemin se poursuit le long du ruisseau de la Doa et de sa cascade. 2,4km - 1h30

Randonnée: circuit des ocres de la Bruyère: cet itinéraire invite à connaître les ocres différemment, à travers la flore particulière à laquelle elles ont donné naissance : bruyère, ciste, roseaux, orchidée sauvage,…. Vous pourrez faire un détour par le Trou des Américains qui est une mare due à l’activité d’exploitation des hommes. Elle est le lieu de reproduction d’espèces rares d’amphibiens. 5,5km - 2h30

Randonnée: sentier de la Baume Midi : dans ce sentier, vous verrez la mise en valeur de vestiges du travail des forestiers. Le sentier passe devant des charbonnières, des cabanes de charbonniers et devant la citerne Gardi. Vous aurez également un magnifique panorama sur le Colorado provençal de la table d’orientation. 3,8 km - 2 heures

 

 

Gargas

Village sur la route des ocres qui est classé en réserve de biosphère par l’UNESCO. Les découvertes préhistoriques de Perréal, Bruoux et des Serres comportent des vestiges paléontologiques. Ces sites ont été classés réserve naturelle géologique. Gargas détient un riche patrimoine industriel ocrier avec des vestiges ocriers comme les mines de Bruoux et l’ancienne usine de la Choque. C’est le dernier village en Europe où l’ocre est encore exploitée.

A visiter

 

Mines de Bruoux: Magnifiques cathédrale de couleurs avec son labyrinthe de galeries souterraines. Circuit de 650 mètres de galeries jusqu’à 15 m de haut. Visite possible.

Vestiges d’un oppidum gaulois

Chapelle romane  de Ste Radegonde : érigée en 1551

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Tous droits réservés